L’Eurobasket à Lille, c’est pour bientôt !

L’Eurobasket 2015 a ouvert ses portes hier avec la première journée de la phase de poule.

Lille et le stade Pierre Mauroy ne sont pas encore concernés car ils n’accueilleront la compétition qu’à compter de la phase éliminatoire.

 

Détail de la compétition

En tout, ce sont donc 24 nations européennes qui s’affrontent du 5 au 20 septembre dans 5 villes :

  • Riga (Lettonie)
  • Montpellier (France)
  • Zagreb (Croatie)
  • Berlin (Allemagne)
  • Lille (France)

Les 4 premières villes citées accueilleront chacune une des 4 poules de la première phase de la compétition.

Voici la composition de chacun des 4 groupes.

groupes eurobasket 2015

 

Les favoris de la compétition

Alors que la compétition vient à peine de commencer, voici un petit tour d’horizon des principaux favoris :

La France : favori à sa propre succession

Vainqueur en 2013, la France fait encore figure de favori. Doté de joueurs de classe mondiale comme Tony Parker, Nicolas Batum, Boris Diaw… est la mieux placée pour se succéder à elle-même. Elle devrait avoir l’avantage de jouer à domicile (Lille) si elle réussit à s’extirper de son groupe.

Eurobasket 2015 - France

L’Espagne : Revancharde après son échec en 2013

Alors qu’elle était favorite en 2013 à domicile, elle s’était faite surprendre par l’équipe de France. Toujours emmenée par les frères Gasol (Pau et Marc), l’E
spagne est toujours aussi solide.

 

La Serbie : finaliste du Mondial 2014

Très solide lors du dernier mondial, la Serbie ne s’était inclinée qu’en finale face aux mastodontes américains. S’ils sont au même niveau que l’an passé, nul doute que les serbes seront proches du titre.

 

La Lituanie : toujours placée

Demi-finaliste du dernier mondial, finaliste du dernier eurobasket…la Lituanie est toujours bien placé.

Bénéficiant du groupe le plus faible, elle devrait se balader dans la première partie de la compétition.

 

Le Stade Pierre Mauroy prêt à accueillir les phases finales de l’Eurobasket 2015

stade pierre mauroy eurobasket

Les phases finales ne commenceront qu’à partir du 12 septembre.

D’ici là, les préparatifs battent leur plein avec notamment, la configuration du stade en mode « Boite à spectacles ».

De mercredi à vendredi, les ouvriers ont travaillé à la mise aux normes internationales du parquet, des éclairages, sons…

Finalement, tout est désormais bien en place.

 

Un match « test » aura lieu ce soir pour valider tout les petits détails avant l’évènement grandeur nature du 12 septembre. Ce premier match de la phase final pourrait ainsi voir s’affronter : Espagne – Finlande (ou Russie).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *