Jeux Free To Play : l’intérêt d’un modèle économique

MMORPG, jeu par navigateur, free to play, jouer avec son smartphone… Ces termes inondent désormais l’univers des médias vidéo-ludiques. Néanmoins, il est parfois difficile de se retrouver dans les méandres d’un monde en mutation. En effet, rarement un modèle économique particulier : le free to play, a eu une telle influence sur la production de jeux vidéo. Un modèle utilisé également par les éditeurs présents dans la région de Lille.

Définition d’un modèle économique : le free to play

Le free to play, ou F2P a apporté une mutation particulière dans la manière des éditeurs à ouvrir un jeu vidéo aux gamers, mais également une nouvelle manière pour ces joueurs de découvrir un jeu.

Dans le cadre des jeux vidéo en ligne ou non, les utilisateurs achetaient le jeu avant de pouvoir découvrir réellement l’ensemble. Des éditeurs diffusaient parfois leur production via des « démos » afin qu’ils puissent être testés pour mieux provoquer l’achat.

Des MMORPG comme World of Warcraft faisaient même payer le jeu deux fois : une fois lors de l’achat du jeu en lui-même, et pour continuer à jouer, l’obligation de payer un abonnement. Aujourd’hui, des MMORPG gratuit proposent en réalité une partie gratuite et des bonus ou instances disponibles via micropaiement.

Le free to play change la donne : le jeu est gratuit. Les jeux et les applications s’installent sans paiements ou se jouent directement sur un navigateur web, et sans ouvrir le portefeuille. Le joueur expérimente l’univers du jeu sans payer.

Mais la partie « gratuite » n’est pas totale. Une partie du jeu est payante, et prennent souvent la forme de micro-paiements. il est alors possible de débloquer des bonus (comme des accélérateurs de production pour des jeux de gestions ou des armes puissantes sur des jeux de rôles) ou des niveaux supplémentaires. Le jeu devient sa propre vitrine publicitaire, et doit être équilibré pour conserver ses joueurs gratuits et ceux prenant des fonctionnalités supplémentaires…

Choisir un jeu free to play en comprenant ce que c’est

Un jeu free to play n’est pas un jeu gratuit. C’est un jeu en parti gratuit. De nombreux jeunes joueurs « râlent » face à des joueurs payant. Habituer à ne pas payer, c’est oublier que la production d’un jeu révèle très souvent d’une logique économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *